lundi 26 décembre 2016

Du Japon en prévision

Vous savez si vous lisez ce Blog régulièrement que j'aime beaucoup les animés Japonais et que j'utilise des figurines issus de nombreux univers pour mes jeux et pas que des figurines "classiques" pour Jdr, Wargame ou jeux de plateaux.

J'avais dans l'idée de monter une petite bande d'inspiration Japonisante et Asiatique au sens plus large. Je commençais à réunir des figurines très diverses dans ce but là et j'envisageais plutôt une sorte de gang que nos héros croiseraient un jour ou l'autre dans une aventure. Un bande hétéroclite comme notre univers de jeu, mélangeant tradition, Sci-Fi, Post-Apo, Fantasy...

Plusieurs éléments viennent d'accélérer ce projet au point que je suis en train de revoir le background de notre prochaine table qui inclura un petit temple Japonais caché, repère d'un groupe de résistants aux forces des ténèbres qui ont envahi la Planète où nos héros vont atterrir (pour suivre, lisez les différents comptes rendus de la campagne présent sur ce Blog).

En bref, ma Femme m'a offert pour Noël (en plus de décors Dwarven Forge, je suis gâté) un jeu que je ne connaissait pas mais que je découvre avec enthousiasme : "Le Livre des 5 Anneaux", avec un supplément de contexte, "l'Empire d'Emeraude".




























Le Livre des Cinq Anneaux (souvent abrégé en « L5A ») est un jeu de rôles fantastique d’inspiration asiatique. Ce jeu est consacré à des thèmes comme l’honneur, l’héroïsme et les conséquences morales du code des samurai, le Bushido. L’Empire d’Émeraude est un monde régi par un code de conduite, d’éthique et d’autorité rigide. Les samurai honorent leurs familles, leur seigneur et leurs ancêtres en respectant les traditions instaurées par plus de mille ans d’histoire. Un samurai emporte avec lui l’âme de son grand-père et le fardeau des traditions, l’honneur de sa famille et de son Clan. C’est un lieu ou les apparences ont plus d’importance que la vérité, un monde ou la façon de se comporter est aussi importante, sinon plus que les actions que l’on entreprend.

L’Empire d’Émeraude est un cadre rigide par ses codes, mais souple par les possibilités d’aventures qu’il propose, allant de l’intrigue de courtisans à l’enquête policière, en passant par les batailles épiques contre de puissants Onis, les démons sortis tout droit du folklore asiatique. Les joueurs et les MJ créent ainsi le récit mythique et légendaire de samurai d’exception. Ces histoires ne sont pas basées sur les intérêts personnels des samurai ou la nécessité de leur survie, mais au contraire sur leur comportement héroïque dans la plus pure tradition du Bushido.

La 4ème Édition de L5A est la dernière version du jeu de rôles ayant été publiée en français. La traduction a été assurée par Edge Entertainement.

Vous trouverez, dans cet ouvrage, 5 chapitres présentant les différents aspects de l’univers et du jeu.

Le livre de l’Air est consacré à la présentation de Rokugan, et à la description de l’Empire d’Emeraude. On y trouve, son Histoire et sa mythologie, sa éographie, des détails sur ordre social et les coutumes, mais également des informations sur la religion et la philosophie, la politique, l’économie, la justice et le rôle du duel, et enfin la guerre.








































Le livre de la Terre détaille le système de jeu, qui revient aux bases initiées par la première édition du jeu, tout en offrant de nouvelles options tactiques plus riches pour le combat. Le principe du « Roll & Keep », et le modèle « Trait + Compétence Garde Trait » sont conservés par rapport aux éditions précédentes. Le combat évolue en revanche, il n’y a plus qu’un seul jet d’initiative par combat, mais 5 postures font leur apparition et influent sur les possibilités d’action entreprises par les personnages. Enfin, le système de duel a été revu et propose une nouvelle approche du Iaijutsu.

Le livre du Feu détaille la création de personnages pour les 8 clans majeurs, ainsi que la description des clans, des écoles et des techniques associées à celles-ci. Ce chapitre détaille également les compétences, le système de magie ainsi que les sorts et s’achève sur l’équipement.

Le livre de l’Eau présente l’ensemble des règles avancées, et d’autres éléments de contexte comme le clan de l’araignée, les clans mineurs (même les disparus/absorbés), les familles impériales, les moines et les ronin. Pour chaque faction les descriptions des familles et des techniques d’écoles sont détaillées, y compris quelles techniques pour les ronin. Ce chapitre contient également les règles de bataille, ainsi que des options avancées comme les ancêtres, les écoles avancées, les règles d’artisanat et les kiho. Il s’achève sur la description de la maho, et les règles relatives à la souillure de l’Outremonde.

Le livre du Vide est dédié au meneur de jeu. Il propose des conseils de maîtrise, et de création d’intrigue, le tout accompagné d’un bestiaire de PNJ et de créatures. On y trouve également un passage dédié aux poisons, ainsi qu’un descriptif des différents lieux référencés sur la carte de Rokugan présente au dos de la couverture. Enfin, le ce chapitre s’achève sur un scénario, le tournoi des samurai.




























L’Empire d’Émeraude est un guide complet de Rokugan, conçu pour donner vie à l’univers du Livre des Cinq Anneaux. Cet ouvrage contient des descriptions de nombreux aspects de la vie rokugani, de la politique à la guerre en passant par le commerce et les rituels de la vie quotidienne. Ce livre servira de référence à ceux qui veulent tout savoir, de la hiérarchie exacte des bureaucrates de la cour jusqu’aux coutumes des étranges visiteurs venus de contrées exotiques.
  • Des dizaines de tables et d’accroches de scénario conçues pour permettre aux MJ d’incorporer facilement des détails de la vie quotidienne rokugani à leurs parties, ou simplement pour satisfaire la curiosité de ceux qui s’intéressent à la vie des samurai dans toute sa complexité.
  • Des descriptions claires et exhaustives de la hiérarchie sociale et politique de Rokugan, pour que vous sachiez toujours qui commande qui au sein des Clans Majeurs, des Clans Mineurs et de la Cour Impériale.
  • Une explication précise du fonctionnement de la loi dans l’Empire, mais aussi du rôle de la religion dans la vie des membres de toutes les castes de l’Ordre Céleste.
  • Des informations nouvelles, qu’il s’agisse d’écoles complètement inédites ou du retour de grands favoris, comme les Bushi Shinjo et l’Ombre du Lion Ikoma.
L’Empire d’Émeraude est le supplément indispensable à tous les joueurs du jeu de rôle Le Livre des Cinq Anneaux qui veulent enrichir leur campagne d’une foule de détails concernant tous les aspects de la vie rokugani, ainsi que d’innombrables idées de scénarios. (Source : La Voix de Rokugan)


















Donc dans mon univers, l'idée qui me vient en tête est la suivante. J'ai déjà expliqué que nos aventures se déroulaient dans un futur où l'on se déplace d'un monde à l'autre, d'une galaxie à une autre... Par le biais de failles et de tunnels dimensionnels. Le Multivers de mon jeux propose ainsi de nombreuses planètes, des Terres parallèles, des Plans inférieurs ou supérieurs... En bref un bon moyen de créer un gros fourre-tout où mes aventuriers peuvent vivre toutes sortes d'histoires passant d'un monde médiéval à une planète lointaine, d'un univers infernal à un monde de super-héros, d'un monde Post-Apo à une ambiance Star-Wars, d'une aventure Pulp à de l'Heroic Fantasy façon Conan... Bref des Héros issus de background différents vivant toutes sortes d' aventures.

Et pour ma prochaine table que je veux Infernale/Post-Apo/Sci-Fi, j'inclurai aussi de Japonisant. En gros nos héros vont arriver sur une planète, une Terre parallèle où la culture dominante était fortement Asiatique, inspirée par le Rokugan du L5A mais dans le futur. Cette planète aura, de part différents bouleversements dans le Multivers, basculée sur un Plan infernal où un Roi Démoniaque et ses armées auront pris le pouvoir et corrompus la planète, nos héros en plus de leur mission de base devront trouver une poche de résistance et peut être l'aider à renverser le Tyran. Je prévois une table qui sera aussi inspirée du Apokolips de Darkseid dans les DC Comics.

En bref cela semble peut être confus et dispersé mais j'ai déjà tout en tête.

Dans le même contexte, je ne peux pas passer à côté du Dessin Animé que l'on vient de regarder avec mon Fils et qui place le super-héros Hellboy dans un Japon médiéval fantastique. Un, car on reste dans ce contexte Japonisant, deux, car j'ai une figurine d'Hellboy que je comptait inclure dans l'aventure et qui aurait croisé la route de nos héros. Donc...






















Hellboy : Le Sabre des tempêtes (Hellboy: Sword of Storms) est un film d'animation américain de 2006, premier volet du diptyque Hellboy Animated inspiré du comic Hellboy de Mike Mignola. Ces films s'inspirent également de l'univers développés par Guillermo del Toro dans le long-métrage Hellboy en 2004.


























Le film a d'abord été diffusé sur le réseau de Cartoon Network en octobre 2006, avant d'être commercialisé en DVD en février 2007.


Le film a été coréalisé par Tad Stones, un « vétéran » de l'animation, producteur-réalisateur notamment de Myster Mask, Le Retour de Jafar ou encore Les Énigmes de l'Atlantide ou il collabore avec Mike Mignola, le « papa » de Hellboy.



















Synopsis :


Sakai, un professeur d'université libère et se retrouve possédé par les démons du Tonnerre et de la Foudre, qui veulent contrôler le monde.

Le Bureau de Recherche et de Défense sur le Paranormal envoie alors Hellboy et son équipe pour enquêter. Mais lorsque Hellboy trouve le sabre des Tempêtes, il est transporté dans le monde du Japon traditionnel. Il y rencontre des Yōkai qui veulent lui prendre l'épée...





















Sinon voici quelques photos de la bande que j'ai commencé à constituer, pour le moment elle compte quelques Samouraïs Heroscape, des Onis D&D Miniatures et Tannhauser, une figurine Heroclix, des Mishima Warzone, un Chinois Foundry ou Perry Miniatures (je sais pas) qui fera office de Gaijin, un Pokemon converti en gros robot rouillé, une figurine de la faction ISC du jeu Eden, et des figurines Gashapon de Fudo de la Montagne (Hokuto No Ken) et Jealous (Death Note).

































Au sujet des figurines Gashapon : Au Japon, un gashapon (ガシャポン) ou gachapon (ガチャポン) est à la fois une machine à pièces distribuant des jouets, et les jouets qu'elle distribue.


Il s'agit d'un mot-valise japonais issu de la contraction de deux onomatopées, correspondant chacune à un son :
  • « gasha » ou « gacha » pour le son du tour de manivelle d'une machine distributrice,
  • « pon » pour le son de la capsule tombant dans le réceptacle de la machine.
Les gashapon ont été créés par Bandai en 1977. En mars 2005, il s'en était vendu plus de 2,2 milliards et Bandai détenait 65 % du marché. Cela dit, cet équipement est assez semblable à la fameuse "tirette-surprise" très largement connue en France dans les années 70. Il s'agit donc non pas d'une invention nouvelle mais plutôt d'une habile remise au goût du jour.

Les jouets sont le plus souvent des figurines issues du merchandising de l'industrie des mangas et des séries animées japonaises, dont elles représentent les personnages. Les figurines, d'une dizaine de centimètres, sont en plastique et sont généralement destinées à être décoratives, ou à servir de porte-clés.

Il n'est pas rare au Japon de voir, près d'un magasin de jouets, s'aligner des dizaines de machines, chaque machine distribuant les figurines d'une série différente.

Chaque machine distribue un certain nombre de figurines à collectionner. Comme elles ne permettent d'obtenir les figurines qu'au hasard, l'acheteur insère sa monnaie et espère obtenir la figurine qu'il désire, ce qui devient frustrant puisqu'il risque à chaque fois d'obtenir la même. Ainsi, même si le coût des gashapon est relativement bas (souvent 200 yens, soit près de deux euros), le fait de devoir réessayer plusieurs fois fait que cela revient relativement cher aux collectionneurs.

Cependant, il est possible de compléter sa collection a moindre frais car certains magasins de jouets peuvent vendre toutes les figurines d'une série a un prix légèrement supérieur, de même dans certains magasins d'occasion ou l'on peut trouver certaines figures qui ne sont plus en vente dans les machines a des prix relativement modestes a des prix très élevés selon la rareté de celles-ci.

Personnellement j'adore ces figurines, j'en ai plusieurs et le Seigneur du Mal que je prévois pour cette table est justement un Gashapon de Ganondorf du jeu Zelda.






















J'ai aussi commandé quelques décors pour compléter la table et faire mon repère Japonais, 2 décors à monter pré-peints de chez Plast Craft et 2 statuettes de Qilin (Kirin), des Licornes Asiatiques présentent en Chine, au Japon...




























Voila pour ce long post dédié à un contexte Japonisant qui va venir intégrer nos prochaines aventures.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire