vendredi 28 octobre 2016

Jeu vidéo : Terraria

Un jeu auquel on joue beaucoup en ce moment avec mon fils : Terraria.












Terraria est un jeu de type bac à sable en 2D, qui possède un système de jeu basé sur l’exploration, la construction et l'action. Le jeu propose des graphismes à base de sprites, qui rappellent les jeux de troisième et quatrième génération, notamment les jeux parus sur Super Nintendo. Terraria possède un style de jeu classique d'exploration et d'aventure similaire à d'autres jeux tel que Minecraft ou Metroid.


















Le jeu commence dans un monde généré de manière procédurale, où le joueur reçoit trois outils de base : une pioche pour l'extraction, une épée courte pour combattre et une hache pour couper du bois. De nombreuses ressources, notamment des minerais, peuvent être récoltées en piochant dans le sol, ou en explorant des grottes souterraines. Certaines ressources, et la plupart des objets, ne peuvent être trouvés que dans certaines zones de la carte, stockés dans des coffres plus ou moins rares, ou lâchés par certains ennemis sous forme de loot. Le joueur utilise les ressources pour fabriquer de nouveaux objets ou équipements à l'aide d'outils appropriés. Par exemple, les torches peuvent être fabriquées n'importe où à partir de l'inventaire, une porte à l'aide d'un établi, alors que les lingots sont fondus dans le four à partir de minerais. Dans Terraria, beaucoup d'objets nécessitent plusieurs opérations de fabrication successives où certains objets servent d'ingrédient pour en fabriquer d'autres.

Le joueur rencontre de nombreux types d'ennemis différents, allant des simples slimes et zombies à des ennemis propres à chaque zone. L'apparition de certains ennemis peut dépendre de plusieurs facteurs comme le moment de la journée, le lieu, les interactions avec le joueur ou encore les évènement aléatoires. Le joueur peut également invoquer de puissants boss ayant des mécaniques de combats spécifiques, comme l’Œil de Cthulhu qui donne des loots rares. Chaque nouvelle carte aura plusieurs zones avec des objets uniques et des ennemis inhabituels, et l'un des deux biomes maléfiques appelés Carmin et Corruption. Les deux biomes se propagent à travers le monde et ont leurs propres boss.






















En remplissant des objectifs spécifiques, tels que vaincre un boss, ou trouver une arme à feu, le joueur peut attirer des personnages non-joueurs (PNJ) à occuper des structures ou des pièces qu'il a construits, comme un commerçant, une infirmière ou un sorcier. Certains PNJ peuvent être recrutés lorsque le joueur les rencontre. Ils viendront alors s'installer dans la maison du joueur. Les personnages peuvent alors acheter ou vendre des objets et certains services à l'aide de pièces récupérées à travers le monde.

En battant un boss puissant appelé le Mur de chair, qui est invoqué en jetant une poupée vaudou dans la lave, le joueur active le mode difficile du jeu, qui est une version du jeu possédant une difficulté accrue. De nouveaux ennemis plus nombreux et plus puissants apparaissent alors. Cela permet également l'apparition de nouveaux PNJ, de nouveaux objets, de nouveaux boss et des versions plus difficiles des boss normaux. Une part beaucoup plus importante du monde se retrouve corrompue, et un nouveau biome, appelé la purification, émerge et se propage au fil du temps.
















Développé par Andrew “Redigit” Spinks pour Re-Logic, ce jeu est apparu début 2011, soit 2 ans après son prédécesseur. Il propose au joueur d’explorer, de construire, de fabriquer des objets et surtout, de combattre des monstres variés sur un fond musical composé de chiptunes également très typiques des jeux des années 90.

Le concept est donc toujours de découvrir un monde créé dynamiquement et de créer les outils  et les armes qui permettront de se bâtir un véritable château et de se défendre face aux dangers des donjons à explorer. Car il ne faut pas s’y tromper, si le jeu fournit une épée avec la traditionnelle pioche (pour extraire les minerais) et l’inconditionnelle hache (pour couper du bois), ce n’est pas pour décorer mais parce que sans elle, votre durée de vie serait excessivement limitée. Dans Terraria, les différentes ressources naturelles (bois, pierre, minerais, etc…), qu’elles soient trouvées lors d’explorations ou récoltées avec les outils appropriées, permettent de fabriquer des objets (outils, armes, armures, mobilier), parfois en plusieurs étapes, suivant un système d’artisanat élaboré. De plus, certains objets ou ressources ne sont disponibles que dans certaines zones de jeu, et parfois, uniquement dans certaines conditions.

Le jeu est d’avantage axé sur l’exploration d’une série de donjons que sur la construction d’un château fort. Malgré tout, un des aspects intéressants du jeu est la possibilité de recruter des PNJs lors de leur rencontre ou via des objectifs précis. Du marchand au sorcier en passant par l’infirmière, le personnage viendra occuper une pièce dédiée dans la construction du joueur afin de fournir différents services. De plus, autre différence avec Minecraft, chaque monde est généré avec un certain nombre de zones abritant des ennemis puissants mais surtout un des deux boss du jeu dans des biomes spécifiques nommés Crimson et Corruption dont la particularité est de s’étendre progressivement.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire