mercredi 23 septembre 2020

Supplement V, Carcosa

On en apprend tous les jours, avant d’être un supplément pour Lamentations of The Flame Princess, Carcosa était un supplément pour D&D, le supplément V.




Retour dans les années 70, Gary Gygax et son équipe TSR ont publié quatre suppléments pour le jeu original Dungeons and Dragons. Trente ans plus tard, en 2008, l'auteur Geoffrey McKinney publie le cinquième supplément non officiel intitulé Carcosa. Comme Greyhawk et Blackmoor, ce supplément présente des règles alternatives et un nouveau contexte pour vos aventures D&D. Grâce à RPGNow, les nouveaux joueurs peuvent découvrir les livres originaux de D&D sur PDF sans payer la rançon du roi et encore mieux, il existe des «rétro-clones» gratuits comme Swords & Wizardry, Microlite74, Labyrinth Lord et Basic Fantasy disponibles en ligne et compatibles à 99% avec Carcosa. Les fans des règles D&D, AD&D et Castles & Crusades pourront facilement convertir les nouvelles règles.
Evidemment, nommer le livre «Supplément V» évoque la nostalgie. Le livret fait 96 pages, mesure 8,5 x 5,5 avec une couverture en papier cartonné beige pour que Carcosa s'accorde bien avec les autres livres OD&D. La couverture a une image évocatrice d'une étrange ville en ruine «de géométrie non euclidienne» sous une lune vert pâle. Il n'y a pas d'illustration intérieure à l'exception de la carte de campagne de deux pages dessinée à la main au centre du livre. Tout le texte est présenté proprement avec une police facile à lire. C'est clairement un hommage aux débuts du jeu maison où les fans de Jdr produisaient des suppléments dans leur garage sans avoir besoin d'artwork brillant et de pages lisses. Au lieu de cela, Carcosa offre un dynamisme brut si absent de nombreux produits actuels.

Carcosa n'est pas de la haute fantaisie tolkienesque. Ce cadre est loin de la Terre du Milieu, de Shannara ou des Royaumes oubliés. Carcosa, c'est la parenté tordue de l'Hyborée de Conan et de Melnibone d'Elric. Ce contexte est Sword and Sorcery, ou mieux encore, Sword against Sorcery. Le gameplay adopté à Carcosa est complètement old-school.

À partir d'hommes-singes chahuteurs, les hommes-serpents ont élevé les différentes races d'humains pour devenir des sacrifices efficaces pour leur sorcellerie.

Carcosa propose une classe Sorcier OD&D dont la seule magie se présente sous la forme de rituels incroyablement puissants pour contrôler une variété d'entités Lovecraftiennes étranges et terribles. Le Sorcier peut bannir, invoquer, conjurer, lier, emprisonner et tourmenter ces entités et les forcer à exécuter ses ordres. La magie rituelle est complexe, nécessitant de nombreuses heures d'effort avec des instruments étranges, dans des lieux étranges et dans les bonnes conditions astrologiques. Ainsi, au lieu de Missile Magique, vous pouvez lancer "The Ninth Tracing of the Measureless Void" pour acquérir des connaissances interdites sur des entités étranges d'au-delà de la galaxie. La classe Sorcier peut porter une armure et utiliser n'importe quelle arme, tout comme un combattant. Ses exigences en XP sont beaucoup plus élevées, donc sa progression de niveau est plus lente. Il n'y a pas d'elfes, de nains, de hobbits, d'utilisateurs de magie standard ou de clercs à Carcosa, les choix de personnages sont donc limités aux combattants ou aux sorciers. La plupart des rituels nécessitent des sacrifices humains. Certains de ces rituels nécessitent des sacrifices d'enfants. Quelques-uns de ces rituels nécessitent le viol et la torture d'enfants. Le nom primordial du ver oblige le sorcier à noyer un bébé et à déchirer son cadavre. Une fillette de onze ans doit être violée onze fois et étranglée avec ses propres cheveux pour Invoquez les amphibies. Et il y a quelques autres rituels aux exigences tout aussi inquiétantes. Veuillez noter que vous pouvez jouer un sorcier qui ne commet aucune atrocité, mais vous êtes limité aux rituels contraignants. Carcosa, pour ces choses là a provoqué un vrai schisme au sein de la communauté Old School D&D à sa publication.

Pourtant dans de nombreux jeux comme Stormbringer ou Warhammer, du sang innocent est versé, la torture est commise au nom du pouvoir et les ébats avec des esclaves sexuels sont monnaie courante. Je n'ai aucun problème avec le sexe gratuit et le gore excessif dans mes campagnes. Cependant, le viol et la torture d'enfants ne sont pas quelque chose de facilement acceptable à une table de jeu et c'est normal. Mais avant de hurler au scandale, rappelez-vous que Carcosa est un lieu fictif avec des personnages fictifs. Il y a suffisamment de débats sur internet, au sein de la communauté rôliste, qui abordent ce qui est acceptable ou non pour que je ne revienne pas dessus ici.

Carcosa est peuplée d'humains, de monstres et de dieux Lovecraftiens. Les humains sont répartis en treize races, déterminées par la teinte et l'ombre de leur peau. Oui, les hommes-serpents qui ont créé l'humanité se sont assurés que votre héros, sa famille et tous ses amis étaient des composants de sorts à code couleur pour leurs rituels bizarres. Il y a des hommes verts, des hommes rouges, des hommes bleus, des hommes violets, des hommes jaunes, des hommes osseux, des hommes noirs, des hommes orange, des hommes bruns et des hommes blancs ainsi que trois autres couleurs Jale, Dolm et Ulfire qui n'existent pas sur notre terre. Chaque couleur de peau est profondément prononcée, donc un homme blanc n'est pas un caucasien ou même un albinos, mais complètement blanc. Curieusement, les humains de différentes couleurs ne peuvent pas se croiser et il n'y a pas de haine raciale, mais compte tenu des rituels horribles qui spécifient le sacrifice de races particulières, cela peut créer des "tensions".

L'alignement est simplifié dans la position du personnage envers les dieux Lovecraftiens. Les Loyaux s'opposent aux Grands Anciens, les Neutres les évitent et les Chaotiques les aident et peuvent les adorer. Tous les autres comportements sont hors du champ de l'alignement et les personnages d'alignements opposés peuvent généralement s'entendre car peu de Loyaux sont vraiment actifs dans leur opposition et peu de Chaotiques sont ouverts avec désinvolture quant à leur désir de servir Hastur l'Innommable.

Il n'y a pas d'orques à Carcosa. Les seuls monstres classiques de D&D errant à Carcosa sont les slimes, suintants imaginés par Gary Gygax. Au lieu de cela, nous avons deux douzaines de créatures avec des noms tels que Deep Gibbering Madness , le Violet Mist et le Squamous Worm of the Pit. Plus les horreurs Lovecraftiennes les plus connues telles que Deep Ones, B'yakhee et Mi-Go. De nombreuses descriptions de monstres incluent des citations des histoires de Lovecraft, ce qui ajoutent une authenticité. Pour compléter la liste, vous trouverez les favoris Sword & Sorcery tels que les fourmis géantes de la jungle, les monstres du lac, les cerveaux de momie ensevelis sous les déserts radioactifs et les dinosaures phosphorescents difformes, et un tableau aléatoire pour les mutations pour plus de variété. Random Esoteric Creature Generator de James Raggi serait un excellent livre à utiliser pour créer des terreurs encore plus uniques.

Beaucoup de leurs artefacts semblent être des êtres vivants,
Ou un hybride de substances vivantes et non vivantes,
Ou peut-être même une troisième catégorie autre que la vie ou la non-vie.

De nombreux auteurs de Sword & Sorcery mélangent parfois des éléments de science-fiction dans leurs histoires. Dans ce sous-genre «Sword Versus Space Men», les héros découvrent une technologie dangereuse d'un futur lointain, des extraterrestres venus de l'espace se sont écrasés sur Carcosa et ont apporté une pléthore d'appareils de bandes dessinées de l'âge d'argent... Il existe des tables de création aléatoires pour s'assurer que ces objets sont carrément bizarres, comme un canon qui tire des impulsions de zirconium plus un générateur de robot aléatoire. Les Aliens de Carcosa ajoutent un aspect Gamma World au jeu, mais ils ne font pas partie intégrante du décor et sont facilement omis si vous voulez une campagne fantastique pure. En plus de la technologie Alien, il y a les artefacts étonnants de la Grande Race et des Primordiaux. Ceux-ci peuvent être de simples artefacts à un cratère dont les vapeurs créent des monstres gazeux jusqu'au vide de transfert spatial qui est «un trou dans l'existence».

Le PDF est trouvable ici ou encore ici en Anglais. (Source et ailleurs sur le Web)

Personnellement, je commence à envisager Carcosa, pour mon Multivers, comme un contexte "Appel de Cthulhu" Post-Apocalypyque. Les enquêteurs sont tous morts ou sont devenus fous, les étoiles avaient raison, Nyarlathotep fait son Randall Flagg et pré-affole la population avant que Cthulhu ne monte et détruise complètement les œuvres et les esprits de l'humanité. Les races pré-humaines blasphématoires se déchaînent sur une planète complètement remodelée et finalement, des millions d'années plus tard, la Terre est maintenant Carcosa.

Carcosa peut aussi être une réalité parallèle, Leng peut servir de porte entre notre Terre et Carcosa ? En passant par les Contrées du Rêve ? Le grand prêtre à ne pas décrire pourrait être le roi en jaune... Bref il y a plein de choses à creuser autour de cela sachant que je prévois de faire voyager nos PJ dans les Contrées et sur Carcosa après qu'ils soient arrivés à Night City... Ou avant peut-être ???

Panique à bord...

Petit moment de panique quand je me suis rendu compte que les liens dans plusieurs de mes récents articles étaient mauvais, en cause la nouvelle interface Blogger que je n'aime vraiment pas et qui est beaucoup moins pratique que l'ancienne à mon goût. J'ai corrigé ceux que j'ai trouvé mais si des liens m'ont échappé, je m'en occuperai à l'occasion...


mardi 22 septembre 2020

Tables de génération de Mutants

Certaines des mutations les plus simples ne sont pas des croisements avec différentes créatures ou d'autres formes de vie extraterrestres, ce sont juste des déformations de la lignée principale et qui sont transmises de génération en génération. Ces mutants se manifestent généralement sous forme d'anomalies anatomiques et leurs tribus, leurs gangs... peuvent peupler les ruines abandonnées de vos mondes Post-Apocalyptiques irradiés, les Arches de vos parties de "Mutant Year Zero", les profondeurs de vos colonies minières perdues sur de sombres satellites, ignorées par les megacorporations qui les exploitent ou encore vos mondes perdus remplis de sorcellerie malsaine.




Les mutants se présentent sous de nombreuses formes et peuvent ne pas porter les mêmes mutations exactes d'une génération à l'autre, mais il existe généralement des souches. Vous trouverez ci-dessous quelques tableaux pour générer rapidement vos mutants si vous n'avez pas de conception spécifique en tête et souhaitez créer au hasard une tribu ou un individu :


Élément anatomique (1d12)

  1. Tête
  2. Visage seulement
  3. Œil (s) uniquement
  4. Oreille (s) seulement
  5. Nez seulement
  6. Langue seulement
  7. Cou
  8. Mains
  9. Pied / pieds
  10. Bras
  11. Combinaison de 2 éléments
  12. Combinaison de 3 éléments ou plus (au choix du créateur 1d4, 1d6... mais ne pas abuser non plus)



Expression de la mutation (1d6)

  1. Surdimensionné (par facteur xd6)
  2. Sous-dimensionné (par facteur xd6)
  3. Multiples (par facteur xd10)
  4. Déplacé / inversé (au choix du créateur, sur le ventre, conjoint à la hanche, conjoint au cou... jambes à la place des bras, visage sur le ventre...)
  5. Combinaison de plusieurs mutations (choix du créateur)
  6. Anatomie unique (mutation non humaine, pince ou tentacule par exemple, ou mutation étrange, couvert de poils, de fourrure, d'épines...)




Appendices / mutations supplémentaires (1d12)

  1. Bois
  2. Griffes allongées
  3. Os ou coquille exposés
  4. Cornes
  5. Membres
  6. Poche
  7. Queue (s)
  8. Vrilles
  9. Tentacules
  10. Défenses ou dents surdimensionnées
  11. Non identifié
  12. Ailes



Ce ne sont bien sûr que des idées et un joueur peut être libre de concevoir la forme de son propre PJ ou de concevoir une tribu selon le type d'un paramètre donné.


lundi 21 septembre 2020

Quelques rencontres dangereuses dans les ruines du Multivers...

Que ce soit sur Terre, Carcosa, Alastor 66 ou d'autres lieux du Multivers, voici quelques créatures, mutants, barbares, aventurier paumé, sorcière de légende, robot géant... que l'on peut croiser au détour d'une ruine abandonnée...



















Quelques lectures pour agrémenter mon Multivers...

A l'occasion, je rédigerai quelques Post pour en parler. Comme d'habitude un bon mélange de comics, mangas, BD Franco-Belges, art books... Des thèmes que j'affectionnent et plein d'idées pour alimenter mon Multivers...